Axe PN 2010

En 2011, les 18 étudiants de l’axe Processus Naturels ont réalisés 6 projets de vulgarisation scientifique sur la biologie : ateliers scientifiques, animation d’un débat et rencontre scientifique auprès de différents publics. Au total, 200 personnes, des petits ou des grands, ont découvert le monde de la biologie autrement qu’à l’école.

L’évolution de l’Homme

Mathurin, Lucas, Pierre et Aurélien ont animé, dans la classe de CM2 de Madame Fayolle à Sury le Comtal, un atelier sur l’évolution de l’Homme.


Les 23 élèves ont pu découvrir, à travers trois activités, les différences et les similitudes existantes entre le squelette du gorille et celui de l’Homme, le rôle de la pression de l’environnement dans l’évolution et les secrets de la classification phylogénétique.



Les plantes carnivores

Damien, Marion et Maxime ont mis en place deux évènements ayant comme thème les plantes carnivores et comme fil conducteur la question "Peut-on bouger sans muscles ?"



Dans un premier temps, ils se sont rendus dans l’école de Boisset les Montrond où les 50 élèves des classes de CM1 et de CM2 ont pu découvrir le monde des plantes carnivores.


Au fil des trois ateliers, les élèves ont découvert de quelle façon la plante détecte ses proies, comment le message "présence d’une proie" se transmet au sein de la plante, et par quel moyen elle arrive à bouger sans n’avoir aucun muscle. Ces plantes ne sont donc pas si féroce que ça !



Dans un second temps, au sein de l’École nationale supérieure des Mines, ils ont proposé à 50 personnes du grand public de découvrir ces plantes dévoreuses d’insectes et leur mode de fonctionnement. Ils ont eu le plaisir de présenter de façon plus détaillée leurs trois ateliers et de projeter un court métrage.



Les cellules souches

François, André, Karine et Alexandre vous ont proposés un café-débat sur le thème des cellules souches.

Ce café débat s’est déroulé au Ninkasi - bar situé sur la place Jean Jaurès de Saint-Étienne - en présence de Jean-François Mayol, chercheur au Centre de Recherches du Service de Santé des Armées (Grenoble).

Plus de 25 personnes ont participé à ce débat qui a réussi à mêler la participation du chercheur à la prise de parole du public.

Le sujet vous intéressait mais vous n’avez pas pu assister au débat ? Pas d’inquiétude, l’enregistrement audio du débat sera bientôt disponible en ligne !

La vaccination

Carole, Cheikh et David se sont déplacées jusqu’à Pralong afin de rencontrer la classe de CM1/CM2 de Madame Darnis. les 23 élèves présents ont pu découvrir les secrets de notre système immunitaire et répondre à la question "Pourquoi se fait-on vacciner ?"



Dans un premier temps il a fallu se rendre compte de la taille d’un virus à l’aide d’un défi sur le thème des échelles de longueurs, les élèves ont pu se rendre compte qu’un virus est quelque chose de vraiment petit.



Ensuite un jeux de rôle a permis aux élèves de se mettre à la place des différents acteurs de notre système immunitaire afin de comprendre de quel façon était reconnu le "non soi", comment sont fabriquer nos anticorps, et enfin ce qu’il se cache derrière la mot phagocytose.
Pour finir, une maquette d’Homme grandeur nature a permis de comprendre le principe de la vaccination.



La chaîne trophique

Guillaume, Simona et Chaïmae ont fait découvrir aux enfants du Centre Social de La Rivière à Saint-Étienne les secrets des Chaînes trophiques.



Les 25 enfants présents ce jour là ont du mener une enquête dont les faits se sont passés il y a 14000 ans en Haute Loire. L’énigme était la suivante, une tribu pêchait le saumon qui abondait autour de leur campement. Un événement les obligèrent à quitter leur campement pendant 50 ans. A leur retour, le nombre de saumon présent dans le lac a étrangement diminué, mais pourquoi ?



Les enfants ont pu découvrir la réponse en jouant à "Trivial Saumon", un jeu de société inventé par les élèves ingénieurs permettant de découvrir tous les secrets des saumons, mais aussi en fabriquant leur écosystème leur permettant de comprendre la notion de chaîne trophique, ou encore en utilisant le logiciel loup/mouton afin de voir les conditions nécessaires à l’équilibre ou non d’un milieu.



Un grand bravo aux étudiants pour leur travail et leur investissement dans ces différents projets.
Un grand merci aux différentes structures et personnes ayant permis la réalisation de ces projets :

  • Thierry Bouchetal, Éducation Nationale
  • Les écoles de Sury le Comtal, Boisset les Montrond et Pralong
  • Le centre social La Rivière
  • Le Ninkasi de Saint-Étienne
  • L’École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne

CCSTI La Rotonde - École Nationale Supérieure des Mines de St-Étienne • 158 cours fauriel 42023 St-Étienne
plan d'accès - 04 77 42 02 78 accueil@ccsti-larotonde.com    
Espace privé | réalisé par Pixelsmill & 642