Sciences et handicap


La Rotonde s’engage dans une série d’expérimentations autour de la thématique Sciences et Handicap. Elle souhaite rendre accessible à tous les publics la plupart des outils qu’elle développe dans un souci d’égalité des chances et de culture pour tous.
La Rotonde initie cette recherche en écho et en complément des actions que réalisent la Fondation La main à la pâte sur cette thématique (http://www.fondation-lamap.org/fr/p...), en lien avec l’INSHEA (http://handisciences.inshea.fr/).
La Rotonde est par ailleurs très attentive aux travaux proposés par l’Institut Libanais des Éducateurs, au sein de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (http://www.ile.usj.edu.lb/files/his...), dont un cycle de formation initiale porte sur les enfants à besoins éducatifs spéciaux.


Le CCSTI La Rotonde a accueilli et participé à l’évènement "journée handicap" organisé par les mines de Saint-Etienne. Une journée riche en rencontre et interactions.


Les fruits au collège Tézenas du Montcel, saison 2014- 2015

Le travail est réalisé par Valérie Harvey, et Céline Neau, médiatrices scientifiques chargées de projets au CCSTI La Rotonde, dans la classe du dispositif ULIS du collège Tézenas du Montcel à Saint-Étienne, avec Laurence Kortylewski, enseignante coordinatrice du dispositif.

5 séances se dérouleront entre décembre 2014 et mars 2015, avec les 13 collégiens. Les interventions de la Rotonde s’insèrent dans un projet mis en place par l’enseignante au fil de l’année, autour du jardin d’ouvrier de Volpette.

Les élèves découvrent l’évolution du jardin selon les différentes saisons, travaillent à son entretien avec différentes personnes du jardin et exploitent différents sujets scientifiques avec leurs professeurs.


Mardi 9 décembre : Première séance

Cette première séance est sous le signe de la découverte !
Découverte de la Rotonde : nous faisons des sciences en nous amusant ! Nous avons amené un ludion pour l’occasion, l’objet séduit chacun des élèves !
Découverte des élèves : ils se présentent à travers un portrait chinois « si j’étais un fruit, je serais une mûre, pour qu’on ne puisse pas m’attraper facilement »
et notre propre présentation, où nous racontons rapidement notre parcours à travers des photos de fruits… Nous annonçons déjà le sujet pour les prochaines séances.


Après cette première partie de présentation, les collégiens nous expliquent ce qu’ils ont déjà fait depuis le début d’année en nous racontant leur sortie d’octobre au jardin. Les souvenirs sont souvent liés à des moments d’émotions (« nous avons goûté des poivrons », « c’était marrant de faire semblant de téléphoner au moment du pique-nique ») mais ils se souviennent également des conseils de plantations qui leur ont été donnés (« c’est mieux de mettre du compost au-dessus de la terre », « on peut mettre des bouteilles renversées près des pieds de tomates pour mieux les arroser »).

Compte-rendu de la séance 1 par les élèves :

PDF - 933.6 ko


Mardi 13 janvier : Deuxième séance

Cette semaine nous rentrons dans le vif du sujet !
Chacun des élèves a sur sa table une corbeille, rempli de douze éléments différents : une clémentine, un poivron, une fraise, une tomate, un raisin, un marron, un hélicoptère, un kiwi, une pomme, une poire, un haricot vert et un objet non identifié.
Nous jouons ensuite à les classer en différents groupes et à deviner le critère de classification des autres. Les idées sont multiples : la taille, la forme, la provenance, la brillance, le poids, la texture, le fait que ce soit comestible ou non, la couleur, l’ordre alphabétique,… Pas facile de trouver les critères des autres !

Des questions surgissent alors : Est-ce que la tomate est un fruit ou un légume ? Est-ce un marron ou une châtaigne sur la table, Est-ce que les légumes viennent tous de la forêt ? Est-ce que les fruits viennent tous des arbres ?
Nous découvrons ensuite qu’il existe plusieurs façons de trier : le cuisinier trie selon le goût (est-ce sucré ou salé ?), le jardinier selon les saisons, l’artiste peut trier selon les couleurs, et le scientifique a sa propre façon de trier. Pour un scientifique, un fruit est une partie de la plante : la partie qui remplace la fleur. Une tomate, un poivron, une châtaigne sont donc des fruits au sens scientifique.

Lundi 19 janvier : Troisième séance

Ca y est, nous savons qu’un marron et un châtaigne n’ont pas la même bogue, que les deux sont des fruits mais ne viennent pas du même arbre, et que le premier est poison alors que le second est comestible. A ne pas confondre !
Pour le reste de la séance, nous allons suivre un protocole ! Chacun étudie un fruit sous toutes ses coutures, en suivant un carnet de route qui détaille toutes les choses à observer et à compléter. Tout y passe : le fruit a-t-il une odeur ? Quelle est sa taille, son poids ? A-t-il une couleur uniforme ?
Après avoir bien observé son fruit entier, il faut à présent l’ouvrir, pour pouvoir étudier l’intérieur à la loupe et au binoculaire. De nouvelles découvertes se font alors : des graines ? des racines ? du jus ? le cœur ? Pour bien rendre compte de ce que l’on observe, nous dessinons ce que nous voyons grâce à un schéma d’observation ; L’important n’est pas de faire un joli dessin mais d’être précis et de donner le plus d’informations possibles.

Dernière partie de la séance : découverte olfactive et gustative du fruit ! Au menu : jus de poivron rouge, jus de poire et jus de kiwi !


Vendredi 6 mars : Quatrième séance

La dernière séance est un peu loin, donc nous commençons par nous remémorer le contenu des séances précédentes avant de découvrir le tableau récapitulatif des résultats de la séance précédente. Comme les chercheurs, nous avions défini un protocole puis rempli une fiche de suivi, sur un fruit chacun que nous avions observé, mesuré, décortiqué. Nous mettons à présent toutes ces données en commun pour pouvoir en tirer des conclusions

Tous les fruits ne sont pas identiques au niveau de la taille, de la couleur, de la texture, etc. Mais nous retrouvons à chaque fois à l’intérieur un noyau, des pépins ou des graines. Mais finalement, graine, noyau, pépins, est-ce la même chose ? Après consultation du dictionnaire, nous découvrons que chaque fruit contient une ou plusieurs graines. Lorsqu’il y a plusieurs graines dans un fruit se sont des pépins, lorsqu’il n’y en a qu’une, protégée par une enveloppe dure, c’est un noyau.

Nous retraçons alors le cycle de vie d’une plante, grâce à deux vidéos : une graine germe, nous observons des racines qui sortent, puis une tige et des feuilles - la graine devient une nouvelle plante. Puis nous observons une plante, avec des feuilles et des fleurs. Les fleurs fanent puis deviennent des fruits - la plante donne un fruit avec des graines à l’intérieur. Pour illustrer cela, nous ouvrons un avocat, et comparons le noyau avec la plante d’avocat, sur laquelle on voit encore le noyau qui a germé.
Maintenant que nous avons bien compris le rôle des graines et leur lien avec les fruits et les plantes, nous nous amusons à retrouver les fruits qui vont avec les graines qui nous sont présentées. Pas toujours facile !

Dernière partie de la séance : le quizz fruits ou légumes ? Un poireau, une tomate, une carotte, une salade. Fruits ou légumes selon le scientifique ? Nous les ouvrons un par un pour voir s’il y a des graines ou non, puis essayons de comprendre de quelle partie de la plante viennent ces fruits ou légumes. La tomate est la seule à contenir des graines, elle vient d’une fleur : c’est le seul fruit du groupe. Les autres sont issus de la tige, des racines ou des feuilles de la plante.

Jeudi 19 mars : Dernière séance

C’est la dernière séance ! Pour l’occasion Thomas Franck, doctorant chercheur à l’école des Mines, est présent toute la matinée. Nous commençons par lui présenter l’ensemble du projet, grâce aux photos prises au fur et à mesure.
Ensuite, Thomas se présente, grâce à quelques photos, et nous explique son domaine de recherche, en lien avec les patients d’hôpitaux. Selon lui, sa méthode de travail ressemble à ce que nous avons fait tout au long du projet : se poser des questions, établir un protocole, récolter des données et les analyser ensuite.

Il propose ensuite un défi : compter les fruits d’une affiche. Tout seul, c’est très compliqué ! Nous nous mettons donc d’accord pour travailler ensemble : chacun compte une des parties et nous validons ensuite les données grâce à un deuxième comptage. 137 fruits !

Pour finir, nous partageons quelques sucreries et c’est la remise des diplômes : chacun est remercié par un certificat fait par la Rotonde et par un cadeau souvenir de l’école des Mines.


Le Brunch en classe CLIS, saison 2013 - 2014

Le travail a été réalisé par Julie Fortin, médiatrice scientifique chargée de projets au CCSTI La Rotonde, dans la classe CLIS de l’école Sainte-Marie à Saint-Étienne composée de douze élèves (9 garçons et 3 filles) âgées de 7 à 12 ans.

Avec Claire Chavagneux, enseignante de la CLIS à l’école Sainte-Marie, le travail s’est axé autour de la malle pédagogique Le Brunch, malle qui propose de découvrir les secrets scientifiques qui se cachent derrière certaines recettes de cuisine.
Cette malle traite de la chimie et la physique de la cuisine et propose un scénario de découverte scientifique autour d’histoires et d’un brunch sucré/salé. Les enfants doivent préparer un brunch et épater leurs convives en proposant des recettes spectaculaires.

Retrouvez les détails du projet

PDF - 247.7 ko
BMP - 330.1 ko


Le compte rendu audio et en images de cette expérimentation réussie, comprenant les témoignages de l’enseignante, de l’Aide à la Vie Scolaire et des élèves, est à retrouver sur le lien suivant : http://r2sciences42.com/Le-brunch-d....



___________________________________________________

Élevage de papillons en classe CLIS, saison 2012 - 2013

Le travail a été réalisé dans la classe CLIS de l’école Sainte-Marie à Saint-Étienne, par Nora Martel, alors en stage comme médiatrice à La Rotonde, dans le cadre de son master en didactique des sciences (Université Claude Bernard Lyon 1/ ENS de Lyon / Montpellier 2).

La classe choisie est composée de 12 élèves entre 7 et 12 ans, les niveaux sont mixtes (CE1→CM2), et les handicaps divers. Pour cette première expérimentation dans cet établissement, le choix de la professeure des écoles Claire Chavagneux et de la médiatrice fut de travailler avec l’ensemble du groupe sur le thème de la naissance et croissance des animaux, par l’intermédiaire d’un élevage de papillons.

Retrouvez les détails du projet

PDF - 247.7 ko


Le Brunch en classe CLIS : 2013-2014

PDF - 247.7 ko
BMP - 65 ko


L’élevage de papillons en classe CLIS : 2012-2013

PDF - 247.7 ko

CCSTI La Rotonde - École Nationale Supérieure des Mines de St-Étienne • 158 cours fauriel 42023 St-Étienne
plan d'accès - 04 77 42 02 78 accueil@ccsti-larotonde.com    
Espace privé | réalisé par Pixelsmill & 642